La disette du CH depuis 1993 : Trois facteurs aggravants

On s’accorde à dire que le CH a peine à se rebâtir depuis sa dernière conquête de la Coupe Stanley avec Patrick Roy devant la cage. Malgré quelques spasmes victorieux et quelques participations convaincantes aux séries éliminatoires, beaucoup de fans ont décroché du hockey, jugeant les performances du Tricolore insatisfaisantes.

Voici le top 3 des facteurs aggravants dans la disette du CH.

Continuer la lecture de « La disette du CH depuis 1993 : Trois facteurs aggravants »

Laisser jouer les jeunes et se rapprocher du premier choix

Qui perd gagne.

Adieu Dale Weise?

Est-ce qu’il ne serait pas temps de rappeler Charles Hudon? De laisser pleine latitude aux jeunes?

Est-ce qu’il ne serait pas temps de dire bye-bye à Claude Julien? D’aller chercher un entraîneur qui aura pour mandat d’encadrer la jeunesse et qui sera capable de dire aux jeunes : « Amusez-vous, ne vous souciez pas trop des erreurs, on va vous aider à les corriger » ou : « Offrez aux partisans un bon spectacle, jouez ensemble et développer une chimie » ou même encore : « Vous êtes l’avenir du Canadien de Montréal. »?

Dans les faits, qu’est-ce qu’on en a à faire de quelques victoires de plus ou de moins?

Est-ce qu’on veut vraiment faire les séries par la peau des dents et subir une élimination au premier tour, tout en réduisant nos chances de gagner la loterie Alexis Lafrenière?

Personnellement je préfère voir les jeunes avec Webber et Kovalchuk comme mentor.

Je préfère les voir faire des erreurs sans avoir peur des représailles de leur entraîneur.

Il faut que le Canadien encourage ces jeunes. Il faut les mettre en confiance pour qu’ils jouent sans peur, ce qui va leur permettre de s’améliorer grandement.

Crédit photo: Theathletic.com

Les ennuis de Price : Est-ce toujours la faute des joueurs devant lui?

Que cela nous plaise ou non, force est d’admettre que la fiche de Carey Price, depuis le début de la saison 2019-2020, est bien en deçà des attentes.

Avec une moyenne de buts alloués de 3,00, Price occupe le 44e rang de tous les gardiens du circuit et son pourcentage d’efficacité de ,902 le place en 47e position par rapport à ses paires. De plus, ses 100 buts concédés font de lui le deuxième gardien le plus souvent déjoué de toute la Ligue nationale de hockey.

Est-ce que, comme certains fans et experts le prétendent, les ennuis du gardien numéro un du Tricolore sont toujours attribuables à la tenue de ses coéquipiers?

Voyons ce que nous disent les différents chiffres dont nous disposons à ce sujet. Continuer la lecture de « Les ennuis de Price : Est-ce toujours la faute des joueurs devant lui? »

Est-ce « fefan » de condamner les gestes vicieux de Marchand?

Il y a de cela quatre jours, lors de la deuxième période d’un match entre les Bruins et les Sénateurs, Brad Marchand s’est montré fidèle à lui-même en dardant le défenseur Dylan DeMelo qui passait tout près de lui. Comme à son habitude, il a posé ce geste tandis que le jeu était arrêté et que le joueur adverse ne l’a pas du tout vu venir.

Naturellement, l’ensemble de la planète hockey a sévèrement jugé cet autre comportement vicieux de ce multirécidiviste pendant que ses plus farouches partisans ont, une fois de plus, tenu à prendre sa défense en traitant tous ses dénigreurs de « fefans » qui voudraient bien de lui dans leur club.

Mais est-ce « fefan » de condamner les coups gratuits et dangereux que pose trop souvent le talentueux attaquant des Bruins ou ne seraient-ce pas plutôt les quelques amateurs qui persistent à banaliser ses actions qui feraient preuve de « fefanerie »?

Continuer la lecture de « Est-ce « fefan » de condamner les gestes vicieux de Marchand? »