Le staff du CH se dissocie de ses joueurs

Claude-Julien-Staff-CH

Il y a quelques jours, Claude Julien y allait de propos sévères à l’endroit de ses troupiers, notamment après une défaite des siens face aux Red Wings de Détroit, après avoir gaspillé une avance de deux buts. C’était comme s’il avait voulu nous dire qu’il passait le message au mieux de ses capacités dans le vestiaire, mais que celui-ci ne semblait pas être saisi par les joueurs.

Patrick Lalime disait, à l’antenne de TVA Sport, que l’entraîneur ne devait pas jouer cette carte et qu’il devait, au contraire, accepter de gagner et de perdre en équipe.

Jeudi dernier, Marc Bergevin accordait une longue entrevue exclusive au journal La Presse. Il affirmait face au journaliste, Matthias Brunet, que l’on verrait des répercussions positives du travail effectué, par le groupe de dirigeants, dès la saison prochaine, à condition que le club soit plus constant et se comporte de façon plus structurée sur la patinoire.

En présentant les choses de cette manière, le directeur gérant du CH nous laisse imaginer une relation longue distance entre les joueurs et la direction (le staff), alors qu’ils devraient évoluer conjointement, pour le meilleur et pour le pire.

Lors de cet entretien, Marc Bergevin y est allé de propos tels que : « J’espère que Suzuki n’aura pas la guigne de la deuxième année », ou « J’aimerais que KK [Kotkaniemi] passe à la prochaine étape. »

Ici, l’utilisation des mots « J’espère » et « j’aimerais » a quelque chose de dérangeant.

On aurait préféré entendre « On va faire confiance à Suzuki pour qu’il poursuive sa progression » ou encore « on va encadrer KK afin qu’il soit en mesure de s’établir dans la LNH la saison prochaine ».

Ces formulations appuieraient davantage le bilan positif que dresse Marc Bergevin quant au travail de l’organisation depuis le début de son mandat, tout en pointant la responsabilité de cette dernière dans les succès futurs de l’équipe et le bon développement de ses jeunes espoirs.

Crédit photo : Pierre Obendrauf / Montreal Gazette

2 réflexions sur « Le staff du CH se dissocie de ses joueurs »

  1. j’ai toujours dit qu’il y avait des bons et des mauvais journaliste ila des négatifs qui vois le verre a moitié plein ceux la je les aimes moin et ceux la qui son positif il mintéressent le plus s. v. p messieurs dames soyeés de ceux la

    1. Merci pour votre franchise et bravo pour le respect qui ressort de votre commentaire.

      C’est rafraîchissant de voir qu’il existe encore des amateurs de sport qui sont capables de faire part de leurs opinions sans tomber dans les insultes gratuites et la vulgarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *